Le photographique chez Sigmar Polke: Livres: Xavier Domino

Le photographique chez Sigmar Polke: Livres: Xavier Domino

Artiste contemporain majeur, Sigmar Polke reste pourtant mal connu du public français. Interroger ses pratiques photographiques permet de mesurer l’importance d’une œuvre polymorphe, à l’aune d’expérimentations remontant aux années 1960. Tout en restituant le contexte artistique de la production, Xavier Domino nous présente, non sans humour, le large spectre des protocoles mis en œuvre et des résultats obtenus. Parmi les éléments constitutifs de la «Polkographie» — où les psychotropes ont leur part —, le jeu des accidents techniques définit un artiste magicien, anti-photographe (pas d’instant décisif, de référent, ni de compétence technique), qui retrouve l’inspiration des avant-gardes du début du XXe siècle (abstraction, anonymat, hybridation). Dans la seconde partie, «No medium’s land», entre photocopies et peintures, mille tours — pliages, colorations, collages, altérations — sont joués à la photographie dans une pratique sauvage où l’effet de trame et la dissolution des matières se côtoient.